Votre navigateur est obsolète ! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
Geh nicht in den Wald, im Wald ist der Wald
Geh nicht in den Wald, im Wald ist der Wald
Geh nicht in den Wald, im Wald ist der Wald
Geh nicht in den Wald, im Wald ist der Wald
Geh nicht in den Wald, im Wald ist der Wald
Geh nicht in den Wald, im Wald ist der Wald

Geh nicht in den Wald, im Wald ist der Wald

Tabea Martin

La déception d’être mis·e au ban. De se voir refuser le bonheur de faire partie d’un groupe. Après Forever en 2021, Tabea Martin aborde une nouvelle fois un phénomène qui traverse nos sociétés et touchera chacun·e, à un moment ou à un autre de son existence. Avec Geh nicht in den Wald, im Wald ist der Wald, ce sont cette fois les mécanismes de l’exclusion qu’interroge la chorégraphe suisse. Comment naissent les discriminations ? Comment s’expriment-elles au quotidien ? Comment en parle-t-on ? Autant de questions à la fois intimes et politiques qui s’entrecroisent dans une joyeuse mise en jeu des langues et des corps sur le plateau. Pour le jeune public et les adultes qui l’accompagnent, quatre danseurs et danseuses explorent les structures mentales qui produisent les hiérarchisations selon l’origine sociale et la couleur de peau. En dialogue avec le musicien Donath Weyeneth, la danse se saisit ici d’un thème essentiel dans une puissante théâtralité visuelle et sonore.

La fabrique d’expériences

Garderie créative

Garderie créative

Profitez du spectacle, nous prenons soin de vos enfants !

sa 25 nov

Tabea Martin, danseuse et chorégraphe née à Bâle, s’est formée à la Haute école des arts à Amsterdam et à l’Académie de danse de Rotterdam. Ludique, parfois un brin déjantée, sa démarche artistique place l’humain au-dessus d’une esthétique formelle et appréhende la danse comme un lieu des possibles, un outil de lecture du monde qui permet de saisir notre environnement et de repousser nos frontières mentales. Les questions sociologiques occupent également une place centrale dans son travail, tourné également vers un public jeune. Pour chacune de ses créations jeune public, elle mène avec des enfants un travail préparatoire d’entretiens et d’ateliers autour de sujets d’actualité. Elle est accueillie au Maillon avec Pink For Girls And Blue For Boys (2017) et Forever (2021).

tabeamartin.ch

Chorégraphie : Tabea Martin
Avec Léa Vinette, Stanley Ollivier, Calvin Ngan, Georges Hann
Musique : Donath Weyeneth
Costumes : Yasmin Attar
Scénographie : Veronika Mutalova
Assistance costumes et scénographie : Myriam Müller
Dramaturgie : Moos van den Broek
Lumière : Patrik Rimann
Assistance chorégraphique et médiation : Dominique Cardito
Œil extérieur : Sebastian Nübling
Management de la production : Tabea Roxane Wappler

Coproduction : Kaserne Basel, jungspund – Festival de théâtre jeune public Saint-Gall / Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne / dans le cadre du Fonds pour jeune public de Reso – Réseau Danse Suisse
Soutiens : Comité d'experts danse & théâtre BS/BL / Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture / Fondation Jacqueline Spengler, Fondation Ruth et Paul Wallach / Fondation Stanley Thomas Johnson, Kulturelles Baselland/Baselstadt

févr

S’inscrire à la newsletter

Cette adresse a été ajoutée aux destinataires de la newsletter.

Pour recevoir une newsletter thématique, précisez vos centres d'intérêt.