Votre navigateur est obsolète ! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
Danse macabre
Danse macabre
Danse macabre
Danse macabre
Danse macabre
Danse macabre
Danse macabre
Danse macabre
Danse macabre

Danse macabre

Martin Zimmermann

Dans un no man’s land, en marge de nos sociétés policées, trois figures tentent de survivre. Souvent loufoques, parfois inquiétantes, elles se débattent dans l’existence, nouent et renouent des liens toujours fragiles, tentent de former tant bien que mal une communauté précaire. Mais elles ne sont pas seules : comme dans le motif pictural remontant au XIVe siècle qui donne son nom au spectacle, c’est la figure éternelle de la mort, sur la scène, qui mène le bal. Et dans ce monde où le comique est grinçant, les objets eux aussi ont droit de cité : ils y déploient leur propre existence, se rebellent contre l’autorité des humains.

Convoquant le cirque, le théâtre, les arts visuels dans un décor audacieux, Martin Zimmermann déploie un univers où s’exprime le tragicomique de l’existence. Sans cesse menacés de disparition, quatre marginaux y expérimentent le « vivre-ensemble », dans sa version grimaçante. Miroir déformé de nous-mêmes, ils nous rappellent autant la récurrence de l’échec que la capacité humaine à se relever. Comme celle de Baudelaire dans Les Fleurs du Mal, la danse macabre de Zimmermann nous « entraîne en des lieux qui ne sont pas connus » – à moins que... ?

La fabrique d’expériences

Bord plateau

Bord plateau

Un temps d’échange à l’issue de la représentation pour partager ses premières questions et ses impressions avec les équipes artistiques.

je 19 oct

Garderie créative

Garderie créative

Profitez du spectacle, nous prenons soin de vos enfants !

ve 20 oct

Le chorégraphe, metteur en scène, scénographe et interprète Martin Zimmermann est né en Suisse en 1970. Après un apprentissage de décorateur à Zurich, il est diplômé du Centre National des Arts du Cirque (CNAC) en 1995. L’humour et l’absurde caractérisent son travail singulier. Il crée des mondes étranges et y met en scène de curieux objets et personnages, transpose des éléments du quotidien dans des mondes parallèles où ils semblent déplacés.

Depuis 2003, le Maillon a accueilli et soutenu la majeure partie de ses créations, en solo ou avec ses acolytes du collectif MZDP, Gregor Metzger et Dimitri de Perrot  : Hoi, Gaff Aff, Öper Öpis (2011), Hans was Heiri (2013), Hallo (2015) et Eins Zwei Drei (2018).

Conception, mise en scène, chorégraphie : Martin Zimmermann
Avec Tarek Halaby, Dimitri Jourde, Methinee Wongtrakoon / Eline Guélat, Martin Zimmermann
Création musicale : Colin Vallon
Dramaturgie : Sabine Geistlich
Scénographie : Simeon Meier, Martin Zimmermann
Collaboration artistique : Romain Guion
Conception décor, coordination technique : Ingo Groher
Construction du décor : Maison de la Culture de Bourges (Nicolas Bénard, Lucas Bussy, Jules Chavigny, Jean-Christophe David, Luc Renard, Joao De Sousa, Eric Vincent), Andy Hohl
Création costumes : Susanne Boner, Martin Zimmermann
Création lumière : Sarah Büchel
Création sonore : Andy Neresheimer
Motorisation du décor : Thierry Kaltenrieder
Confection costumes : Susanne Boner
Peinture décorative : Michèle Rebetez-Martin
Création régie plateau : Roger Studer
Régie lumière : Sarah Büchel, Jan Olieslagers
Régie sonore : Andy Neresheimer, Frank Bourgoin
Régie générale : Roger Studer, Mateu Pascual Labourdette
Photographie : Nelly Rodriguez, Basil Stücheli
Administration, distribution : Alain Vuignier
Productrice internationale : Claire Béjanin
Communication : Manuela Schlumpf
Bureau technique : Sarah Büchel, Ueli Kappeler
Comptabilité : Conny Heeb, Lukas Furrer

Production : MZ Atelier
Coproduction : Fonds des programmateurs de Reso – Réseau Danse Suisse – soutenu par Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture / Kaserne Basel / Kurtheater Baden / Le Volcan, Scène nationale du Havre / Les Théâtres de la Ville de Luxembourg / L’Odyssée – Périgueux / Maison de la Culture de Bourges - Scène nationale / Opéra de Dijon / Theater- und Musikgesellschaft Zug / Théâtre de Carouge / Zürcher Theater Spektakel
Soutiens : BvC Stiftung / Elisabeth Weber Stiftung / Ernst Göhner Stiftung / Fachausschuss Tanz & Theater BS/BL / Stiftung Corymbo
Remerciements : Leonie-Sophie Kündig, Daniel Kündig, Schauspielhaus Zürich
Résidence de fin de création au Kurtheater Baden
Martin Zimmermann bénéficie d’un contrat coopératif de subvention entre la ville de Zurich affaires culturelles, le service aux affaires culturelles du Canton de Zurich et Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture.
Martin Zimmermann est artiste associé à la Maison de la Culture de Bourges, Scène nationale et à la Tanzhaus Zürich.

févr

S’inscrire à la newsletter

Cette adresse a été ajoutée aux destinataires de la newsletter.

Pour recevoir une newsletter thématique, précisez vos centres d'intérêt.