Votre navigateur est obsolète ! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu

le théâtre

le lieu
le lieu
le lieu
le lieu
le lieu
le lieu
le lieu
le lieu
le lieu
© Oryane Langenbronn
© Charly Broyez
© Oryane Langenbronn
© Christophe Urbain
© Pascal Bastien
© Oryane Langenbronn
© Christophe Urbain
© Charly Broyez
© Oryane Langenbronn

le lieu

Deux belles salles – une de 580 à 700 places, une autre de 250 places – un grand hall d’accueil, un vaste patio à ciel ouvert, une « rue » intérieure qui happe le regard, et des espaces modulables : le nouveau bâtiment du Maillon, inauguré en novembre 2019, a été pensé par l’agence d’architecture LAN comme une « boîte noire » en adéquation avec une ­création contemporaine européenne en pleine mutation.

« Nous voulions que le bâtiment puisse répondre aux envies les plus novatrices en termes de création contemporaine. Nous l’avons donc envisagé comme une machine artistique, à l’intersection du théâtre et de sa fabrique. Un endroit qui laisse place à l’expérimentation » précise l’architecte Umberto Napolitano.

Le bâtiment joue des contrastes : l’ombre et la lumière, le plein et le vide, l’ouverture et la fermeture… Aux grandes façades sombres répondent de vastes fenêtres qui font la part belle à la lumière naturelle.

Et en son cœur, le hall d’accueil du public. Avec son vaste espace où dialoguent béton noir et bois, ses plantes suspendues, ses canapés accueillants, le bar du Maillon est un espace où il fait bon se retrouver, avant ou après les spectacles, croiser les artistes, échanger.

un bref retour dans le passé…

Théâtre de la Ville de Strasbourg, le Maillon, à l’origine « centre culturel du Maillon », fut ouvert en 1978 dans le nouveau quartier de Hautepierre. Très vite, il s'est positionné comme un véritable lieu de théâtre, avec des spectacles relevant principalement de tournées parisiennes et de création régionale. Dans les années 1990, le Maillon entre dans une logique de soutien à l’émergence : intensification du travail avec de jeunes compagnies, coproductions, festival Turbulences... permettant la découverte de futurs grands noms du théâtre français tels que Didier-Georges Gabily, Olivier Py, Stéphane Braunschweig. Ce faisant, le Maillon se forge une solide réputation nationale. En 1996, le Maillon change encore de ligne : misant sur l’originalité des formes et des compagnies tant étrangères que françaises, il se positionne tout aussi rapidement comme une scène importante sur le plan international.

Alors vétuste et sous-dimensionné, le bâtiment de Hautepierre se révèle finalement inadapté à l’accueil des artistes et du public. Tout en maintenant une partie de sa programmation dans cette salle, le Maillon déménage en 1999 pour s’installer provisoirement sur le site du Wacken dans un ancien hall d’exposition, au cœur du quartier européen. L’équipe du Maillon n’en repartira que 20 ans plus tard, pour intégrer son nouveau théâtre, à deux pas, en novembre 2019. Fondant son identité sur une ouverture résolument européenne, le Maillon, théâtre de la ville de Strasbourg, s’est vu attribuer par le Ministère de la culture l’appellation « Pôle Européen de Création » un an plus tard.

directions

1978 : direction Bernard Jenny
1990 : direction Claudine Gironès
1996 : direction Nadia Derrar
2002 : direction Bernard Fleury
2015 : direction Frédéric Simon
depuis 2017 : direction Barbara Engelhardt

févr

S’inscrire à la newsletter

Cette adresse a été ajoutée aux destinataires de la newsletter.

Pour recevoir une newsletter thématique, précisez vos centres d'intérêt.